Un peu d’histoire

Home / Un peu d’histoire

L’usine de Bozel dans les années 1900

Galerie Hydraulica

1898 – 1989 : entre ces 2 dates, près d’un siècle d’aventure industrielle, technologique et humaine a profondément marqué le canton de Bozel et fait vivre, bien avant le développement touristique, des centaines de familles.

« Le VILLARD, l’usine village, l’usine-route, sans clôture, sans pointage…, secouée par le tintement des grandes barres de coulée tombant sur le sol et éclairée par les lueurs d’enfer des coulées de carbure de calcium, de magnésium, de siliciure de calcium, que les touristes montant à Pralognan, s’arrêtaient pour contempler. »

Aujourd’hui, l’usine du Villard a totalement disparu. Cependant, se dressent toujours les 3 centrales hydroélectriques qui déversent leur production de courant dans le grand réseau EDF. La commune du Planay a là un patrimoine remarquable qui fait partie intégrante de son identité !

Un peu d’histoire

Espace d'interprétation sur un siècle d'histoire et de révolution industrielle.

Le village du Villard (commune du Planay) a abrité pendant près d’un siècle (1898-1984), une usine électrochimique – électrométallurgique, pionnière en matière d’industrie et représentative de la vague d’industrialisation des Alpes du début du XXème siècle.

 

Celle-ci s’était installée au Villard, du fait de différents atouts, notamment en terme de ressources naturelles :

  • l’eau abondante qui descend des glaciers et qui a casier musee hydraulicapermis la construction de centrales hydroélectriques,
  • les minéraux de la région (charbon, quartz et calcaire) qui ont permis de fabriquer différents métaux et produits chimiques.
Une fois une usine...

La particularité de l’usine du Villard réside dans son éloignement du chemin de fer (jusqu’à Moûtiers dès 1893).

Le transport de marchandises est effectué par des charrettes jusqu’en 1930, où l’aménagement d’une ligne d’électrobus (bus électrifié roulant sur pneus à la différence du tramway) résoudra en partie le problème du transport.

Puis, on passe au transport par camions, jusqu’à ce que l’usine ferme, trop éloignée des grandes voies de communication.

L’usine du Villard a fermé en 1984 et ses bâtiments ont été démolis en 1989.

#mk-accordion-60ffe34f326ab .mk-accordion-pane{ background-color: #ededed; }